Prochaines dates: du 6 au 17 mai 2019

Création Sonore Immersive pour le spectacle vivant “Spat Révolution” (Flux)

Formation tripartite pour Techniciens, Musiciens et Comédiens. (3 formateurs)

Du 6 au 17 mai 2019 a Orléans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette formation a pour objectifs de

  • Comprendre les différents processus de l’immersion sonore.
  • Apprendre à créer et exploiter une oeuvre artistique en immersion sonore.
  • S’approprier au travers d’une oeuvre artistique les technicités de l’immersion sonore pour les metteurs en scène, comédiens, danseurs,  circassiens, réalisateurs, auteurs.
  • Favoriser la rencontre et la compréhension entre la technique et l’artistique en immersion Sonore.
  • Appréhender les problématique d’un spectacle en immersion Sonore sur un grand espace.

J 1 : PRÉSENTATIONS  

Tous les stagiaires

Présentation des stagiaires

Présentation de l’immersion sonore technique

Les origines du Mono, Stéréo, Quadri, 5.1, Auro-3D, NHK 22.2, Atmos, Binaurale, Ambisonie, WFS vers la 3D Sonore.

Les principes (Multi-canal Discret, Virtualisation…)

Les formats de projection (Surround, dôme, binaural…)

Les techniques ( Atmos, Ambisonique…)
Les procédés Cinéma d’immersion.

Définition technique et artistique de l’immersion sonore.

Présentation de dispositifs haut-parlants immersifs (Pavillon Philips, Sphère d’Osaka, Acousmonium, BEAST, Acoustigloo, Espace de projection IRCAM, 4DSound, Satosphère, SARC, Cube…)

Définition du Soundarium : Configuration de hauts parleurs produisant une immersion sonore.

Considération du lieu de la création, Prise d’espace.

Perception Sonore spatiale.

Présentation de l’immersion sonore musicale et théâtrale
Histoire de l’immersion sonore : Les configurations du théâtre antique, de l’amphithéâtre romain, du stade, du théâtre à l’italienne, de l’église, du planétarium…
Approche du son dans l’espace ouvert, de l’acoustique à la diffusion sonore : Approche du théâtre Shakespearien, du spectacle à 360°, de l’espace Cirque, de la discothèque 3D, du parc d’attraction à thème, du stade, du jeu vidéo, du concert acousmatique, de l’installation sonore…

Autour du spectateur/auditeur : Description des différents sens sollicités.

Le point de vue du spectateur dans le spectacle : Le scénario Hitchcockien, l’oppression Kafkaïenne, le spectacle Pink Foydien, le nouveau cirque, le jeu vidéo.

Scénographie :

L’artiste dans l’espace visuel et sonore.

La place du spectateur et sa situation dans l’espace. Contraintes et libertés.

La réglementation de l’espace de représentation.


J 2 : OBSERVATION ET ANALYSE  

Tous les stagiaires

Du binaurale à l’ambisonie
Découverte du système de son binaural (captation, HRTF, head-tracking)
Déchiffrage et analyse de l’écriture musicale sonore d’une pièce musicale binaurale (Le voyage électromagnétique – Arnaud NANO Méthivier)
Les effets sensationnels : usages et limites (L’ouïe, la vue, le toucher, l’odorat, la vibration)
Etude d’un vocabulaire commun au technicien du son et aux créateurs sonores.

Le binaural: maquette d’un espace de projection.

Du studio a l’espace de projection.

De l’écoute individuelle a l’écoute publique…

L’objet sonore:

Définition d’un objet sonore (Mono, Stéréo, Multicanal, Mouvement, Spatialisation, Espace, etc…)

Dessin d’une chorégraphie sonore

Échanges sur les références spatiales entre Artistes et Techniciens. 

Atelier d’enregistrement d’objets sonores et stockage:

Techniques et méthodes d’enregistrements: micro coïncident ambisonique ou réseau de micros discrets, Multi prises stéréo et Mono assemblées…

Différences pour la captation, la création et la diffusion entre un enregistrement subjectif-acteur (micro porté/cravate, quelqu’un se déplace), subjectif-auditeur (micro ponctuel stéréo ou ambisonique, quelqu’un s’approche et s’en éloigne), et un enregistrement objectif (ligne de micros, quelqu’un se déplace le long) 

Présentation générale d’outils et de techniques de traitement spatial.

Ecoute de divers Œuvres immersives.


J 3 :COMPRÉHENSION DES DIFFÉRENTS ESPACES

Les rapports entre la diffusion spéciale (live) et les espaces enregistrés / composés.

Le placement du/des micros à l’intérieur de l’instrument pour créer des espaces “non acoustiques” 

Techniciens

Configuration d’un lieu de représentation

Le choix de la configuration de Haut-parleurs

Création d’une configuration personnalisée

L’alignement des Hauts-parleurs

Travaux Pratiques

Musiciens, Comédiens

L’espace scénique et l’espace publique: 

Appréhension d’un espace scénique et d’un public donné, d’un point de vue visuel et sonore

Jeux individuels puis en groupe dans l’espace.

Méthodologie autonome d’enregistrement d’objets sonores.

Tous les stagiaires

Mise en commun des apprentissages dans chaque domaine: 

Confrontation technique et artistique

Recherche de solutions


J 4 : TECHNIQUES  PAR DOMAINE

Démonstration des possibilités du “Spat Revolution”

Techniciens

Etude et utilisation du Spat Révolution

Description de la sphère sonore

Explication des Routing, Menus, Configuration etc…

Explication des différents panoramiques de spatialisation : VBAP, DBAP…

Les paramètres de mixages du Spat Révolution : Azimut, Élévation, Distance, Pitch, Aperture, Yaw, Barycentrique, Reverb…

Interfaçage du Spat Révolution (Flux) avec un DAW (Protools, Reaper, Live, Pyramix etc…)

Les Automations du Spat à travers le DAW

Tests et manipulation d’objets sonores

Musiciens

Découverte de la sculpture sonore immersif multisensoriel “L’objet du désir” (Oeuvre de Dumé Paolini et Arnaud Nano Methivier)

Déchiffrage et analyse de l’écriture musicale sonore

Ecriture technique musicale d’une spatialisation (partition)

Enregistrement,

Comédiens

Techniques vocales : 
Découverte de la voix du stagiaire, la capacité d’expression, comment l’optimiser. 

L’importance de la respiration,

Utilisation de la juste puissance, du bon timbre pour une bonne interprétation.
Travail Corporel : 
Comment le corps doit travailler pour permettre à la voix de sortir, même si nous sommes en position d’enfermement. 

Travail d’expérimentation corporelle pour trouver sa propre créativité et donner forme à la voix.

Apprendre à se libérer malgré les contraintes techniques inhérentes à un enregistrement immersif.

Enregistrement


J 5 : TP DIFFUSION IMMERSIVE

Techniciens

TP d’enregistrement:  

Manipulation des objets sonores fournis par les autres groupes

Montage et Mixage

Analyse et critique

Musiciens

TP d’enregistrement: 

Enregistrement de différentes technique musicales (nappes, harmonies, rythmique, mélodies…)

Ecoute des enregistrements

Analyse et critique

bilan mi parcours

Comédiens

TP d’enregistrement: 

Enregistrement avec différentes techniques vocale et de mouvements

Ecoute des enregistrements

Analyse et critique


J 6 : CRÉATION D’UNE ŒUVRE SONORE IMMERSIVE 

Tous les stagiaires

Création d’un Synopsis d’œuvre immersive : “La métamorphose” de F. Kafka

Choix de la position du public

Choix de la diffusion (360, Élévation, point centrale…)

Choix des sources (Enregistré et Live)


J 7 :
CRÉATION DES SOURCES SONORES

Comédiens Enregistrement Voix, Bruitage 

Musiciens Enregistrement Musique, Bruitage 

Techniciens Enregistrement Ambiances, Bruitage 

Montage audio partiel (Time Line)


J8 & J9 : CONSTRUCTION DE L’OEUVRE SONORE IMMERSIVE FINALE

Tous les stagiaires

Mise en scène de l’oeuvre sonore

Mixage immersif 3D de chaque source.

Mise en Espace, Déplacement des sources…Confrontation des limites et possibilités de chaque domaine.


J 10 : LE BILAN

Techniciens 

Comment sauvegarder une oeuvre sonore immersive: Mastering 3D, Format de diffusion, Transcodages et compatibilités.

Musiciens/Comédiens

Réflexion et perspective sur l’écriture sonore et immersive.

Comment sauvegarder une oeuvre sonore immersive: Explication Mastering 3D, Format de diffusion, Transcodages et compatibilités.

Tous les stagiaires

Comment utiliser une oeuvre sonore immersive: Mise en espace immersif d’un lieu théâtral, Configuration technique et logistique d’un espace de jeu.

Réflexions méthodologiques autour de projets personnels

Bilan de la formation

 

OUTILS

Salle de spectacle avec structures  et ponts pour accroches.

20 enceintes de sonorisation avec amplis et câblages.

2 SUB BASS avec amplis et câblages.

8 pieds à crémaillères pour enceintes H:3m

Console de son 64in/64out en liaison DANTE amplis et station SPAT

Station FLUX SPAT RÉVOLUTION multi écrans tactiles doublée sur vidéoprojecteur.

Contrôleur en OSC 

Studio de création d’objets Sonores. Ordi, carte son, librairie de bruitages, Zoom H4.

Micros, Pieds, Câblage etc….

Documents techniques divers.

PUBLIC
Ce module s’adresse à l’artiste, metteur en scène, administrateur, régisseurs, techniciens, comédiens, musiciens réalisateur etc…
Toute personne concernée par la conception et la mise en Œuvre de spectacles en 3D. (en immersion)

PRÉREQUIS
Pour les techniciens, expérience de 2 ans en sonorisation est souhaitée.
Pas de prérequis pour les comédiens et pour les Musiciens.

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE ET ÉVALUATION

Les enseignements sont dispensés sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés (en groupe complet, sous-groupes, binôme et individuel), d’études de cas, de visites, de travaux pratiques, de tests.

NOTE D’INTENTION DU FORMATEUR METTEUR EN SCÈNE
Pour la session 2019, j’ai choisi “La métamorphose” de F. Kafka comme support de travail. C’est un des textes les plus analysé et débattu du 20ème siècle. Un conte bref, incisif, angoissant. L’histoire est très connue : un VRP, Gregor, un matin se réveille transformé en “vermine monstrueuse ».
L’idée n’est pas de raconter l’histoire dans sa totalité, en disant que son père, petit à petit va le haïr, que sa mère et sa sœur ont peur de lui, que toute la famille le réfute.
A travers ce texte, les stagiaires vont  appréhender  “la claque  sonore”,  le  “précipice assourdissant” que nous allons développer.
Grace à cet homme moyen, enfant modèle, qui travaille bien, qui s’occupe de la famille, qui devient un monstre et que nous ne voyons jamais, nous qui vivons à l’extérieur, nous pourrons l’imaginer et l’entendre.
La sensibilité musicale de Kafka, la voix dans ces nombreuses variations timbriques et dans les cadences rythmiques, les mouvements mélodiques nous permettrons d’ébaucher et de construire une écriture et une mise en scène avec le principe d’immersion sonore. Tous ces éléments qui participent à créer la musicalité du langage poétique de Kafka donneront lieu à la mise en espace d’une oeuvre en immersion sonore.
A travers la force de ce conte, et tous les éléments d’écriture évoqués, nous restituerons le climat de suspension, de tensions et d’angoisse. Nous travaillerons la voix pour qu’elle devienne véritablement de la « matière » sonore. Tellement « dense » et omniprésente pour faire croire que l’horreur que vit le personnage central soit la même que vivent des personnes bloquées dans une situation de désespoir si un jour un « étranger » arrive chez eux.

VALIDATION : Attestation de formation

FINANCEMENT : afdas, uniformation, OPCA…

NB MAX DE PARTICIPANT : 9

NB d’HEURE : 70

LIEUX : Orléans

INTERVENANT : 

Ingénieur du son, Spécialiste en Immersion Sonore

Musicien, Spécialisé dans l’immersion sonore

Metteur en scène, Spécialisé dans l’immersion sonore